EXCLU : R. CONFIANT RECOIT LE PRIX GONCOURT

EXCLU RACHMABAB : R. CONFIANT RECOIT LE PRIX GONCOURT

 

Paris - L'écrivain martiniquais Raphael Confiant a reçut ce jour le prestigieux prix de l'académie Goncourt pour son roman "Le CEREGMIA et les 40 millions". 

 

Le jury entend récompenser cette grande oeuvre de fiction qui aura pris à l'écrivain plus de 5 ans de rédaction et quelques casse-têtes mathématiques. 

 

En effet, les membres du jury lui ont fait remarquer avec humour que les chiffres de son excellent roman sont un peu embrouillés. "On sort de ce roman complètement lessivé", remarque le directeur de l'académie, "et, je dois dire, un peu perdu dans les chiffres. Mais la narration est excellente et les personnages sont des caricatures vivantes qui nous font rire tout au long de l'histoire : j'ai particulièrement aimé Sainte-Mencé-Caster et Fred-la-mafia. On sent ici l'imaginaire débordant de la créolade". 

 

Seule ombre au tableau, à l'annonce de la nomination tant attendue (ndr. R. Confiant attend d'être nominé depuis la récompense attribuée à Patrick Chamoiseau en 1992), l'ancienne présidente de l'université Corine Mencé-Caster, aujourd'hui professeure dans la prestigieuse université Sorbonne de Limoges (plus ancienne université de Haute-Vienne), aurait porté plainte pour plagiat. Elle affirme dans un communiqué de presse titré "#Balance ton porc#" que c'est elle qui a eu l'idée de cette histoire de mafia à l'université. "Confiant a volé mon histoire ! C'est moi qui ai eut l'idée. D'ailleurs ça se voit, il est tellement tèbè qu'il ne sait même pas compter. Il annonce un nouveau chiffre pour les détournements de fonds a chaque chapitre. On ne sait même plus combien d'argent la mafia a détourné de l'université à la fin de son roman". 

 

Le psychiatre qui suit Raphael Confiant depuis plus de trente ans balaye ces accusations : "M. Confiant est tout a fait capable d'inventer ce genre d'histoire tout seul ! ". Contacté par téléphone, le directeur de l'hôpital de Colson confirme avoir porté plainte en diffamation contre C. Mencé-Caster pour protéger son patient.

 

Affaire à suivre...