Santé : le vivre ensemble

Voilà comment deux générations réussissent à combattre une Maladie.

 

Un adolescent tient la main d'une patiente atteinte de la maladie d'Alzheimer le 18 octobre 2016 à Saint-Quirin dans l'est-AFP/PATRICK HERTZOG

 

L'air est frais mais les coups de bêche réchauffent Alexis et Romain. Suivis pour des difficultés psychologiques, les deux ados jardinent pendant que flânent de vieilles dames. Elles ont la maladie d'Alzheimer et passent chaque semaine avec ces jeunes quelques heures ici, au calme.

 

Pour la seconde année consécutive, la maison de retraite de Saint-Quirin, petit village à la lisière de l'Alsace et de la Moselle, accueille tous les mardis des enfants en difficulté psychologique. Une expérience qui a époustouflé enseignants et soignants.

 

"Quand on a lancé le projet, on n'avait aucune idée si la greffe allait prendre", explique Philippe Leroy, directeur adjoint de l'ITEP - Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique. Mais elle a pris, au-delà de ses espérances: "Je suis bluffé".

 

Pour ces jeunes, se rapprocher des malades a permis de prendre confiance en soi, et pour les malades, de reprendre goût à certaines activités, de renouer avec des gestes oubliés.

 

L'idée, toute simple, c'est de "mettre ensemble deux populations qui sont stigmatisés, victimes souvent du regard des autres, pour qu'ils soufflent un peu", selon Philippe Leroy et Eric Morgenthaller, le directeur de la Charmille, "et ça fonctionne".

 

La suite c'est ici sur sciencesetavenir.fr

Écrire commentaire

Commentaires: 0