De nouvelles revendications pour la France

Quelques îles africaines sont semble t-il sur le point de connaitre ce qu'est la colonisation.

 

C'est une déclaration de l'ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini, qui a mis le feu aux poudres. Il y a deux semaines, elle a déclaré que " les îles Eparses appartiennent à la France " .

 

D'après housseniawriting.com Les îles éparses sont classées par l'autorité française dans la catégorie des terres australes et antarctiques françaises. La Ministre des outre-mer française a également visité les îles glorieuses. Ce n'est pas pour rien qu'elle effectue ces voyages. En effet, les îles éparses abritent beaucoup de richesse, que ce soit sous la terre ou sous la mer. C'est justement pour cette raison que l'autorité française ne lâche pas ses îles.

 

Pour le cas de Juan de Nova, l'île le plus proche de Madagascar dans le canal de Mozambique, les chercheurs estiment que l'île possède entre 6 et 12 milliards baril de pétrole, et 3 à 5 milliards m 3 de gaz. Si on estime le prix baril du pétrole brut à 50 dollars, Juan de Nova renferme 300 milliards de pétrole.

 

Et cela concerne uniquement le pétrole, car on n'a pas encore évalué l'exploitation des gaz et des autres richesses qu'on peut trouver dans les trois autres îles : Les Glorieuses, Europa et Bassas de India. L'autorité française a déjà autorisé Sapetro et Marex, des compagnies d'exploitation pétrolière américaine et nigérienne, à commencer l'exploitation à Juan de Nova. Les pays arabes qui ravitaillent le monde entier possèdent au total 35 milliards baril de pétrole qui sera épuisés d'ici 30 ou 50 ans car l'exploitation a commencé en 1905. La France recherche donc de nouvelles zones d'exploitations.

 

La suite c'est ici sur blackfeelings.com.

Écrire commentaire

Commentaires: 0