Les hooligans sont de sortie pour l'Euro 2016

L'atmosphère était tendue dans les rues pour le début de l'Euro 2016.

 

«Bâtard d'Anglais!» Casquette négligemment posée sur le crâne, chaise de bar à bout de bras bien au-dessus de la tête, prête à être lancée depuis le haut d'un escalier, un jeune homme, manifestement français, tient sa cible.

 

 Quelques instants plus tard, le maillot immaculé du supporteur britannique visé est imbibé de sang. L'homme, qui arbore une large entaille sur le haut du front, refuse toutefois de se faire soigner par les marins-pompiers pourtant postés non loin de là. Est-ce la peur de croiser des policiers? Quelques secondes plus tôt, une canette de bière vide en main, ce même homme devenu victime s'était lui aussi adonné au lancer de projectile sur les CRS massés dans une rue adjacente. Cette scène de violence survenue samedi en fin d'après-midi, à quelques heures du match Angleterre-Russie, n'est qu'un instantané des affrontements qu'a connus le quartier cerclant le Vieux-Port de Marseille, jusqu'aux heures qui ont suivi cette rencontre classée à hauts risques par les autorités.

 

La suite c'est ici sur lefigaro.fr.

Écrire commentaire

Commentaires: 0