L'énergie hydrolienne aura le vent en poupe

Après les éoliennes et les panneaux photovoltaïques, voici l'heure des hydroliennes.

 

DÉMONSTRATION. L’exploitation de l’énergie des courants marins entre dans sa phase active. EDF et DCNS-OpenHydro ont mis à l’eau vendredi la deuxième hydrolienne qui va constituer le premier parc au monde à produire de l’électricité. Après avoir testé pendant près de deux ans, la faisabilité et la productivité des courants au large de Paimpol-Bréhat, les industriels se lancent aujourd’hui dans une phase de démonstration. La première turbine de 16 mètres de haut a été installée le 20 janvier dernier par 40m de profondeur. Elle sera rejointe par sa jumelle dès que celle-ci aura passé ses tests de performance mécanique et électrique dans le port de Brest. Les hydroliennes seront reliées à un convertisseur sous-marin commun élaboré par General Electric qui va transformer l’énergie en courant continu et l’acheminer jusqu’à la côte sur la commune de Ploubazlanec. Ce raccordement au réseau national aura lieu au cours de l’été. Paimpol-Bréhat sera ainsi le premier site au monde où l’électricité proviendra des courants marins. Un deuxième parc –toujours sous l’égide de DCNS– devrait entrer en service prochainement dans la baie de Fundy au Canada, où se déroulent les grandes marées les plus hautes du monde (jusqu’à 21m).

 

La suite c'est ici sur sciencesetavenir.fr.

Écrire commentaire

Commentaires: 0