Comment se fabrique la désinformation politique en Martinique : l'exemple de Montray Kreol

Comment se fabrique une fausse information et quel est son but ? 

 

Premier exemple tiré de Montray Kouyonad, le site de Raphael Confiant, notre toutiste nationaliste localo-local (ndr. un toutiste est quelqu'un qui se prétend spécialiste en tout : histoire, sociologie, créolade, ethnologie, graphie, anthropo, journalisme, littérature, lettres classiques ; mais qui en fait est un tocard. Synonyme de touriste).

 

Aujourd'hui dans Montray, une information choc : "Le CEREGMIA" sèmerait des tracts anti Marie-Jeanne derrière un enseignant "métro" (noter le ciblage ethnique, spécialité de notre petit dictateur fasciste en puissance). Il ne cite pas son nom, mais l'anecdote à laquelle il fait référence pour le nommer sans le nommer (de peur de se prendre un nouveau procès en diffamation dans les dents...) nous ramène au Prof. M.H.

 

Soit dit en passant, au cours de cette anecdote, Confiant ré-écrit l'histoire (comme dans ses livres, catastrophes historiographies), en prétendant que M.H. "aurait faillit écraser un membre" parmi les trois abrutis qui bloquaient le campus il y a quelques temps, derrière leur chef spirituel Confiant (le même qui écrit le billet : comme souvent il est juge et parti). En fait M.H. avait à cet époque écrit un billet pour expliquer comment il avait été la victime d'une agression et d'insultes à caractère racistes en essayant de passer le barrage "filtrant" pour aller assurer ses cours. Je vous laisse deviner le coupable de ces faits... 

 

Revenons-en à cette affaire de tract. Effectivement, nous avons pu constater aujourd'hui qu'un certain nombre d'étudiants distribuaient des tracts politiques sur le campus. Quoi de plus normal en milieu estudiantin me demanderez-vous ? Quand on pense que le Doyen de la Faculté de lettres (encore Confiant) passe son temps à faire de la propagande politique sur son blog, on ne voit pas bien ce qu'il pourrait reprocher à ces étudiants, à part de ne pas être d'accord avec lui - ce qui, soit dit en passant, est un signe de bonne santé mentale). Le fameux M.H., interrogé à ce sujet, a confirmé qu'il n'a jamais participé à cette distribution. Le fait de le nommer dans cette affaire n'avait d'autre but que de pouvoir cracher une nouvelle fois sa bave de crapaud sur ce laboratoire de recherche qui demeure le plus performant du campus, malgré la suspension de toute sa direction depuis plus de 2 ans. La jalousie... 

 

Alors pourquoi ce billet de Confiant sur Montray ? On peut penser que l'objectif de Confiant est ici d'interpeller AMJ, de le manipuler (Confiant se pense plus malin que tout le monde), pour l'amener à intervenir sur le terrain de la fameuse affaire CEREGMIA. Comme le CNESER n'a pas condamné les dirigeants du CEREGMIA, et que de plus en plus de fuites judiciaires indiquent que le dossier pénal est vide, il est urgent de trouver une nouvelle parade pour empêcher F. Célimène et K. Logossah de revenir sur le campus avant la fin du mandat Mencé-Confiant. Alors Confiant appelle au secours AMJ par ce billet. Il l'appelle au secours via son blog, car en vérité AMJ ne veut pas s'associer avec pareille ordure.  C'est pour cela qu'il a refusé de lui accorder une place sur sa liste à la CTM, malgré les demandes insistantes de notre lourdaud...  

 

Enfin, quand on s'intéresse à la désinformation, il ne faut jamais négliger le moment. Autrement dit, pourquoi ce billet aujourd'hui ? peut être parce que la présidente Mencé-Caster et son bras droit Confiant organisaient aujourd'hui une grande journée porte ouverte sur le campus. On constate depuis déjà bien longtemps que les salles de cours son vides, et que le campus est, comme qui dirait, "très calme". La journée porte ouverte a attiré en tout et pour tout une vingtaine de personnes...

 

Alors vite, le chargé de com' de notre fine équipe est chargé d'allumer des contrefeux. Regardez le nombre de billets qu'il a publié aujourd'hui et vous comprendrez...

 

Si il y a une chose que cette université nous aura appris, c'est bien à développer notre esprit critique...