Les trolls du Gran Sanblan de plus en plus nombreux sur Rachmabab

Preuve de l'intérêt croissant porté au blog Rachmabab, dont les statistiques s'envolent depuis quelques semaines, les trolls du Gran Sanblan sont de plus en plus nombreux à venir commenter nos articles. Rendus euphoriques par leur victoire aux élections de décembre, ils ont la verve des indépendantistes qui... ne connaitront jamais l'indépendance. On est quand même fonctionnaire, on tient à sa petite rente...  

 

A quoi reconnait-on un troll du Gran Sanblan ?

 

C'est simple : quel que soit le sujet abordé, il répond de la même manière

 

1. Insulte(s) contre le blog et ses auteurs.

 

2. Insulte(s) contre "Serge Letchimy" (aka "Serge"), "EPMN", "le PPM", "le mafia", "les voleurs"

 

3. Rattachement du 1 et du 2, pour "prouver" que l'article serait bidon puisque le contributeur du blog serait lié par le cousin de la belle soeur du petit frère de la voisine à Sergio, à EPMN, à la mafia, etc. 

 

4. Il menace, il sait qui nous sommes, on va voir ce qu'on va voir, etc. Noter que le troll du Gran Sanblan à l'insulte facile mais il perd vite pied lorsqu'on lui répond. Les points d'exclamation se multiplient et les insultent redoublent d'intensité. On cherche par contre toujours les arguments. Et pour cause. Acculés, ne sachant plus quoi répondre, et à bout d'insultes (leur vocabulaire est assez limité), ils signalent alors à Facebook l'arrogant qui a osé leur répondre. Vite il faut nous faire taire. Le troll du Gran Sanblan est un grand dictateur en puissance. Ou plutôt non, un petit dictateur impuissant.  

 

Sociologiquement, le troll du Gran Sanblan est plus souvent que rarement un petit fonctionnaire (de l'état français, mais ne pas trop insister sur ce point, ca le gratte), ou cas aussi courant, un chômeur bien content de pouvoir bénéficier du système d'aides sociales français ("la dette de l'état colonial").  Il lit religieusement Confiant (Montray) et Degras (Bonda) qu'il prend pour des " "journalistes" "libres" " (a savoir : ces deux là sont eux-même des trolls particulièrement actifs, sous une dizaine de pseudos ; selon certaines estimations ils représenteraient à eux deux plus de 50% de la trollosphère),  voir même, si si, pour des intellectuels (nos BHL nationaux, les deux plus beaux décolletés du pays). Le troll du Gran Sanblan déteste Lectchimy depuis qu'il a lu dans Montray et dans Bonda que Sergio c'était la mafia, qu'il détournait l'argent durement gagné des simples d'esprit qui ont voté pour lui, etc. Notre troll (qui peut aussi être une trolle) croit dur comme fer que Corine Mencé-Caster est la réincarnation de la Vierge Marie, revenue sur terre à la place de Jésus pour nettoyer l'Université des marchands du CEREGMIA. Pourquoi ? Parce qu'il (elle) l'a lu dans Montray et dans Bonda. Il est sur de lui. Elle sait.

 

Le troll du Gran Sanblan est par contre pris d'amnésie lorsqu'on lui demande si Marie-Jeanne est recteur de la Dominique pour construire des écoles là bas comme ça et si, quand même, c'était pas trop sérieux cette histoire de détournement pour sa fille et son gendre ? Il ne comprend pas quand on lui parle de la situation à l'université depuis l'arrivée de Mérine Céco : cours pas assurés, élections truquées, élections annulées, intranet censuré, promotions pour les copains, menaces, insultes, harcèlement (comment, c'est pas la Présidente qui est harcelée ????? : le troll est pris d'amnésie)...

 

A Rachmabab il y a des partisans de Chaben (pas beaucoup), des partisans de Sergio (peu), mais pour la plupart on ne vote pas. Par contre on s'intéresse à ce qui se passe sur le campus et on ne laissera pas des attardés mentaux qui n'ont pour la plupart jamais mis un pied sur le campus, ou qui n'ont rien à y faire, venir nous raconter ce que nous, nous vivons depuis l'élection de C. Mencé-Caster à la tête de ce qui reste de notre université.

 

A bon entendeur...