Toujours pas Charlie...

Dans leur 1236e numéro, paru ce mercredi 30 mars dans les kiosques, les journalistes de Charlie Hebdo ont choisi, pour représenter les attentats de Bruxelles, de croquer le chanteur Stromae cerné par des membres humains déchiquetés. Sur fond de drapeau belge, l’artiste se demande «Papa où t’es?», tandis qu’un bras, une jambe et un oeil lui répondent en choeur: «Ici», «Là», «Et là aussi.»

 

Un père décapité et découpé en morceaux au Rwanda 

Un trait d’humour qui n’a pas plu à la famille de Stromae. Car sous couvert d’avoir caricaturé l’actualité, comme a l’habitude de le faire le journal, la une ferait aussi référence à un pan de l’histoire plus ancien. À savoir le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. Période durant laquelle le père de Stromae perdit la vie dans d’horribles circonstances. Son corps fut découpé en morceaux.

 

C'est sur Canal Boom ici

Écrire commentaire

Commentaires: 0