Quel est votre ressenti après le ras le bol du 29/03/2016, de notre lectrice Marina?

Après s'être délivrée d'un poids qu'elle ne pouvait plus garder, sous couvert d'anonymat, Marina nous a fait part de ses pensées les plus profondes, concernant le lieu où  se sont déroulées ou se déroulent ses études; le campus de schoelcher.

 

Afin de rejoindre son point de vue, nous proposons un retour vers le passé. Il semblerait qu'en début d'année Universitaire 2015/2016, ce même lieu connaissait un certain climat instable qui poussait le plus souvent au ras le bol de la communauté estudiantine.

 

En effet, si nos souvenirs sont bons, Mme la Présidente et son équipe, on pris d'assaut les deux entrées principales menant au coeur de l'établissement : le giratoire situé à l'entrée du campus et le portail donnant accès au département scientifique interfacultaire, barrant ainsi la route à tous ceux désirant effectuer leurs tâches quotidiennes ;  professeurs, étudiants et personnels de "l'institution", tous compris.

 

En position, les partisans de CMC et  son Doyen Raphaël Confiant, banderoles à la main, scrutaient et filtraient le défilé incessant des véhicules s'introduisant dans l'enceinte de l'Université et quelques fois même, courraient après ces même véhicules qui auraient pu camoufler les accusés du vol des 10 millions d'euros que notre traqueuse de truands pointe du doigt, depuis le début de son mandat, ce qui a semblé être le parfait synonyme d'un gros coup d'épée bien plat dans l'eau.

 

Aujourd'hui, voilà que quelques mois après tout ce remue ménage dirigé par Raphaël Confiant et son acolyte, notre chère gardienne de la justice, en remet une couche... La Bibliothèque des même lieux, s'est vue opposer sa fermeture depuis le 07/03/2016, jusqu'à sa réouverture en ce jour du 30/03/2016, comme par hasard.

 

Les dates des examens sont proches nous semble t-il, et le temps semble également ne pas attendre. Les étudiants n'ont-ils pas été pénalisés par ces actions? Tout cela pour une histoire de cartons entreposés, depuis des lustres dans les vides sanitaires de notre très chère Bibliothèque ?

 

Nous attendons vos réactions ici sur Rachmabab. Pensez-vous que Marina ait eu tord ou pas de se poser tant de questions?

 

Lola

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Bill (vendredi, 01 avril 2016 01:33)

    Bravo rachmabab !!

    Moi, ce que je demande c'est qu'elle et les gens qui sont avec elle, arrêtent de salir la réputation de l'université dans les médias. En principe il me semble que le principal travail d'un ou une dirigeante d'université, c'est de faire monter la cote des diplômes en faisant monter celle de son université.

    On dirait que c'est le monde à l'envers !

  • #2

    Alex (vendredi, 01 avril 2016 03:15)

    Tout à fait d'accord avec Bill. Il ne s'agit pas d'arrêter les poursuites judiciaires puisque la justice est là pour nous dire les tenants et aboutissants.
    Par contre, personne ne comprend la médiatisation des problèmes de l'Université.
    Vous ne pensez pas qu'elle est à la recher

  • #3

    Thugblock971 (vendredi, 01 avril 2016 09:31)

    Bidim an tjou aaaaaaaaaaaay, Redi yo sa anko!!! Bitin la sa drol quand même!!! Sa bizarre, pon moun pa janmen ka di sé bitin la sa bien pou moun pé conprenn... Examen ka rivé, é sé a lè la, yo ka trouvé pou fèmé bibliothèque la. sé moun la sa ka fè an pakèt magi épi sé Martiniké la. On lè fo yo comprenn fo yo arété jwé épi zo... Arété Mgi la sa. On Big up pou Rachmabab zo ja conèt