Ca se lache sur Rachmabab...

Courrier d'un lecteur : 

 

« J'ai été un étudiant sur le campus de Schoelcher et j'ai remarqué que les traitements de faveurs envers les meufs ont toujours été d'actu. J'étais en faculté de Lettres il y a quelques temps et j'ai constaté  que malgré la peine que je me donnais pour obtenir ne serait-ce que la moyenne, peinait justement à porter ses fruits. Face à des profs censés n'avoir aucun jugement ni aucune attirance pour leurs étudiants, malgré les règles de déontologie qu'ils sont censés suivre, comment on peut expliquer que les résultats semestriels ont souvent été en hausse pour certainEs étudiantes et en baisses pour d'autres? Les décolletés et le physique jouent beaucoup sur ça. Je vous assure.  Je me souviens de certains profs, qui n'arrêtaient pas de mater les culs des meufs de la classe et leurs seins pendant les exposés, et le pire c'est qu'elles s'en sortaient toujours avec de bonnes notes alors que les autres gars et moi on savait que notre travail n'était peut être pas parfait, mais il ne méritait pas moins de la moyenne.

 

Un tas de gros cochons, Mako, pervers, qui n'arrêtent pas de zailler des meufs au berceau et qui touchent leurs salaires malgré ça. On dirait que les gars n'ont pas de femmes. J'espère que lui on l'a déjà viré.

 

En tout cas, j'avais ça à dire. Merci Rachmabab, Si ça passe c'est cool, sinon pas diguin.  »

Écrire commentaire

Commentaires: 0