L'académie française s'attaque à nos carreaux

“Dit-on de concert ou de conserve ? Elle a l’air malin ou elle a l’air maligne ? D’ailleurs ou par ailleurs ? Par contre ou en revanche ? Courbatu ou courbaturé ? Débuter ou démarrer ? Tout à coup ou tout d’un coup ? À l’attention de ou à l’intention de ? Mél ou courriel ? Ce qui reste ou ce qu’il reste ? Coupe claire ou coupe sombre ? Sabler ou sabrer le champagne ?

 

Lancé en octobre 2011, le site Dire, ne pas dire de l’Académie française connaît un succès croissant. Aux questions les plus variées des internautes sur des difficultés de langue, les académiciens et les linguistes du quai Conti apportent des réponses claires et argumentées, notamment par rapport aux emplois fautifs, aux abus de sens, aux néologismes ou aux anglicismes. Les multiples interrogations sur l’omniprésence d’un vocabulaire technologique ou à l’irruption de mots étrangers véhiculés par les médias et la mondialisation, trouvent ici des réponses passionnantes.

 

C'est sur le site de l'académie française et les amis Facebook de Bunny devraient aller y faire un tour... 

 

L'article original est

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0